dimanche 18 octobre 2020

Un couloir rigolo, rigolo

Un petit tour à la neige avec Alain, Francis et Franck pour gravir le "Couloir Rigolo" à la Crête de Coos en vallée d'Ossau, après un tour de chauffe la veille à Arudy, l'idée du week-end étant d'acquérir quelques bases pour devenir autonome en alpinisme

Des photos sur le site en cliquant ici



lundi 12 octobre 2020

La Revue Pyrénéenne n°19 d'octobre 2020

La voilà sortie de presse, pour ses abonnés ou en kiosque... la Revue Pyrénéenne n°19 d'octobre 2020. Un dossier sur les Spijeoles, des randos au Batboucou ou Soum de Hailla et le mystérieux Caumale se dévoilent ! Il est possible de s'abonner en direct sur notre site.

Florian Jacqueminet, rédacteur en chef 



vendredi 9 octobre 2020

Cataluña, San Gervàs, Café Torino, molt potens

Raaaaahhhh... La Catalogne entre copains. Un tour à San Gervàs pour gravir avec Damien Lacaze Labadie et oui et Xavier Giraudet et bé, une très belle voie d'Albert Salvado à San Gervàs, Café Torino dont les secondes et quatrièmes longueurs sont à hurler de plaisir, pendant que Christian Ravier zzzzzzzz et Rémi Laborde coucou c'est chouette ouvraient sur la même paroi une nouvelle voie d'apparence muy bonita. Des photos en cliquant ici



mardi 6 octobre 2020

Programme des stages hivernaux

Il fallait s'y mettre, la météo est propice à ça et on dirait que l'hiver s'installe même si je n'y crois pas trop encore et que nous avons bien le temps d'enfiler une cagoule, déjà qu'on a un masque... Mon programme pour l'hiver 2021 est en ligne en cliquant ici avec toujours de l'alpinisme, du niveau découverte aux grandes faces nord, ou sud si vous préférez, et du ski de randonnée, avec de l'initiation et aussi de nouveaux raids à ski, notamment côté espagnol et en Italie. A bientôt !

vendredi 2 octobre 2020

Riglos

Un petit coup de vacances à Riglos avec les copains et copines avant le retour du mauvais temps...





Ski Rando Mag Hiver 2021

C'est reparti pour Sylvio Egea et son équipe avec une série de numéros pour cette nouvelle saison qui s'annonce, avec un numéro 41 de Ski Rando Mag en vente en kiosque.



lundi 28 septembre 2020

Pétition de soutien à l'Auberge du Caviste à Louvie Juzon

Un endroit où on s'arrête souvent en rentrant de montagne, où l'on est bien reçu, où l'on mange bien, où les gens quelques soient leur origine sociale et âge peuvent échanger, partager autour de bon produits locaux, avec en prime tout le savoir-faire d'un caviste. Un lieu de vie incontournable en vallée d'Ossau, au modèle économique viable, ancré dans le tissu local depuis presque 10 ans, qui applique les normes Covid à la lettre et fait tout comme il faut depuis toujours. Pourtant, suite à différents évènements récents, un collectif indépendant de clients a jugé utile de s'organiser pour demander aux élus locaux de clairement soutenir Julien et son équipe. On peut signer la pétition en cliquant ici




mercredi 23 septembre 2020

mardi 22 septembre 2020

Voie des Surplombs à l'Ossau

Une journée automnale et de belles lumières sur l'Ossau aujourd'hui. La voie des Surplombs avec Alexandre Martin. Des photos en cliquant ici



dimanche 20 septembre 2020

Week-end à la montagne

En voilà un week-end qu'il était bon. Merci Geneviève, Hervé et Nicolas pour votre bonne humeur, votre réceptivité, vos sourires, votre plaisir d'être en montagne et d'évoluer. Une journée à Arudy pour apprendre ou perfectionner les bases puis l'arête sud du Pène Sarrière comme des grands, avec des températures automnales au petit matin puis un beau soleil qui chauffait le dos. Le prochain stage d'apprentissage à l'autonomie en alpinisme estival aura lieu les 10 et 11 octobre mais il est plein, par contre il reste deux places pour les 17 et 18 octobre. Des photos en cliquant ici

vendredi 18 septembre 2020

mardi 15 septembre 2020

Voie Ravier à la Tour du Marboré

Sacré Gilbert qui cette fois ne m'a gratifié d'aucune étourderie et qui s'est faufilé comme un chat dans les gradins d'approche de la face nord de la Tour du Marboré pour gravir la voie Ravier d'un bon pas ce matin sous un ciel couci-couça. Merci pour cette série automnale de trois itinéraires ravieresques, l'Éperon Est à l'Ossau avec sortie au Grand Pic, le Dièdre Nord de la Grande Aiguille d'Ansabère et la Tour du Marboré. Prochains rendez-vous ces prochains mois à Montrebey, au Naranjo de Bulnes et dans les Dolomites. Bon retour à Paris l'ami. Des photos sur mon site en cliquant ici



lundi 14 septembre 2020

Stage d'initiation à l'alpinisme ce week-end

Il me reste une place pour ce week-end (19-20 sept) pour deux journées de formation à l'autonomie en alpinisme estival. Il reste aussi deux places pour les 17-18 oct. Tous les détails sont sur la fiche technique en cliquant ici et on peut me contacter au 06 07 02 22 58 ou remi.thivel@orange.fr



mercredi 9 septembre 2020

Dièdre Nord-Est de la Grande Aiguille d'Ansabère

Sacré Gilbert qui me gratifie d'une ou plusieurs étourderies à presque chacune de nos escalades. Celles du jour m'ont permises de reprendre mon entraînement à la course en montagne en faisant deux fois l'approche, deux fois le socle de la Grande Aiguille et deux fois la descente. Bref c'était une journée de guide qui fera des histoires à raconter en soirée. Faut que je revois ma pédagogie. Des photos sur mon site en cliquant ici



lundi 7 septembre 2020

Faire ses courses à Chamonix

 Des copains qui font les cons ou un mec dans la vraie vie... en tout cas j'adore !


Du bon temps à l'Ossau et des bémols

Une fois n'est pas coutume, j'ai pu rester en montagne quelques jours en posant le camp de base à Pombie de jeudi à dimanche et y grimper chaque jour avec différentes personnes. D'abord Alexis et Matthieu, en itinérance pédestre au travers des Pyrénées qui avec la Face Est du Doigt de Pombie ont découvert l'escalade en extérieur (et les fissures exigeantes de l'Ossau !). Comme ces étourdis ont oublié un beau camalot dans la dernière longueur, David et Robin ont bien voulu m'y raccompagner le lendemain pour parcourir cette voie qu'ils ne connaissaient pas et le friend a été récupéré sain et sauf. Puis le grand Gilbert qui pratique l'alpinisme depuis plus de 40 ans est venu finir sa conquête des classiques de l'Ossau en gravissant l'Éperon Est et par la même occasion fouler les sommets des pointes Jean Santé et d'Aragon où il n'était pas encore passé, en continuant jusqu'au Rein de Pombie pour rejoindre la voie normale du Grand Pic. Enfin, Nicolas, sportif en très grande forme et particulièrement enthousiaste, est venu découvrir la traversée des Quatre Pointes. Comme la corde ne se tendait jamais derrière moi, nous avons fait le parcours en 5h45 refuge-refuge, nous étions donc à l'heure pour regarder l'étape pyrénéenne du Tour de France. Merci à tous pour ces moments précieux et aussi à Léon, Aurélien et Jaime pour les super soirées passées au refuge, il parait que faire la vaisselle ça nuit à la corne sur les doigts mais c'est pas vrai.





Surprise en découvrant que certains s'octroient le droit de baliser une montagne comme l'Ossau en peignant un grand nombre de flèches vertes fluorescentes sur la voie normale. Si chaque club de trail met un peu partout son propre balisage pour permettre aux copains de garder l'oeil sur le chrono plutôt que sur l'environnement qui les accueille, comme on le voit de plus en plus sur différentes montagnes, j'invite ces sportifs modernes réinventant l'eau chaude avec ce sport à la mode alors que les gens ont toujours couru en montagne (par exemple Jacques Orteig aussi tôt que dans les années 1870), à plutôt exercer leur passion sur des stades en ville. 


Surprise aussi en voyant que certains bergers choisissent spécialement un samedi de grande fréquentation de la montagne, alors que cela pourrait se faire en semaine avec ce beau temps continu, pour écobuer et enfumer le cirque d'Anéou et les parois de l'Ossau. Entre ces deux attitudes extrêmes de ces mondes qui finissent par se confronter, il y a peut-être une voie plus raisonnable à trouver en se respectant les uns les autres.



Places restantes sur des week-ends d'initiation à l'alpinisme

Si vous souhaitez connaître les techniques essentielles pour devenir autonome en alpinisme, je propose cet automne deux week-end dédiés, les 19-20 septembre et 17-18 octobre. Il me reste des places sur chacun de ces stages. Toutes les infos se trouvent sur la fiche technique de mon site. On peut me contacter au 06 07 02 22 58 ou remi.thivel@orange.fr



mercredi 2 septembre 2020

Projet de whisky du sud-ouest

Un ami de montagne possédant une exploitation agricole céréalière dans le sud-ouest envisage une reconversion dans la production d'un whisky local. Il en est à l'étude de marché. Pour l'aider, il est possible de répondre à un questionnaire en ligne en cliquant ici



lundi 31 août 2020

Photos des Dolomites

Chaque année dans le cadre de l'Ensa, nous nous rendons dans les Dolomites pour conclure le stage de guide. La semaine dernière, nous avons élu domicile au petit refuge de Casera di Bosconero pour gravir deux classiques de la Rochetta Alta, les voies Navasa et KCF, avant de déménager vers la via del Drago au Lagazuoi Grande, plus au centre du massif. Bravo à mes stagiaires Pierre-Alexandre, Jonathan et Bastien et à tous les autres bien-sûr pour leur réussite au stage de guide estival. Des photos de ce séjour en cliquant ici




dimanche 23 août 2020

Chamonix Mont Blanc

Un panneau lumineux à l'entrée de la ville, la nuit... pour nous montrer la nuit. On a pas le cul sorti des ronces.


samedi 22 août 2020

Sur les arêtes des Écrins

Cette semaine à l'Ensa, c'était la semaine "application", pendant laquelle nos stagiaires futurs guides emmènent des gens en montagne sous l'oeil de leur formateur. Nous nous sommes éloignés du massif du Mont Blanc pour gravir les arêtes du Pic du Glacier Blanc et des Cinéastes. Bravo tout le monde !








Pétition contre la scierie industrielle Florian à Lannemezan

Le collectif, "SOS Forêt Pyrénées", dont le site très complet est visible en cliquant ici, s'est créé pour lutter contre un projet de scierie industrielle à Lannemezan. On peut signer une pétition est en ligne

Une marche pour converger vers Lannemezan aura lieu les 10 et 11 octobre. Pour y participer, se rapprocher de Bernard Puiseux : 06 21 13 11 98


jeudi 13 août 2020

Escalade dans le massif du Mont Blanc

 Voie du Druide sur l'Aiguille du Moine, avec Julien et Romain du stage de guide 2020



samedi 1 août 2020

Veste oubliée à l'Ossau

Il n'est pourtant pas connu pour être tête en l'air quand il organise des sorties ou la Pyrénéa Triathlon ou soigne les dents mais ce Jean François Couffignan a quand même oublié une veste gore-tex verte au pied du petit rappel pour descendre du Petit Pic, aux abords de La Fouche, en réalisant la traversée Petit Pic - Grand Pic aujourd'hui. Si vous trouvez ça, son mail c'est jfcouf64@gmail.com
Merci pour lui !


Arête de Gaube

Hier site l'arête de Gaube au Vignemale avec Aitor et Bernardo


samedi 25 juillet 2020

Hommage à Jacques Orteig


On l'appelait parait-il "l'animal des Eaux Bonnes" et il vécu de 1834 à 1904. Il fit le pari de gravir le Pic de Ger et l'Ossau en partant des Eaux Bonnes et en finissant... à Pau, en moins de 19h. Soit un parcours de 4500 m de dénivelé positif et de près de 100 km. Pari réussi le 22 juillet 1872 à l'âge de 38 ans, en 18h50 !

J'avais depuis longtemps idée de refaire ce parcours car j'aime bien de temps en temps me remettre les pendules à l'heure sur ce qui se faisait avant, à une époque où nous avons tendance à réinventer l'eau chaude, les selfies en plus.

Je ne trouvais jamais le courage de m'y lancer, découragé par les 55 km de bitumes reliant Bious-Artigues à Pau une fois la partie montagne conclue. En rentrant de mon voyage en vélo à la fin de l'hiver, j'ai recommencé à courir tranquillement puis fini par me dire que marcher sur les pas d'Orteig pourrait être mon objectif sportif un peu con de l'année. Au final j'ai surtout fait du vélo pour me préparer, constatant que ce sport endurcit les cuisses aussi pour la course à pied et les descentes en montagne, les risques de traumatisme en moins.

Hier vendredi, j'ai donc quitté les Eaux Bonnes à 1h05 du matin pour atteindre la Place Royale à Pau à 18h50. Je redoutais toute cette route pour finir mais finalement j'ai réussi à trottiner presque toujours, marchant de temps en temps pour boire et m'alimenter et je ne suis pas arrivé complètement détruit et même dans le plaisir jusqu'au bout.

Voici un tableau résumant mon parcours :


Il est sensiblement différent de celui de Jacques Orteig bien que personne ne soit très sûr d'où il est passé exactement. Il aurait gravi la Grande Arcizette au passage après le Pic de Ger, option assez étonnante, serait passé par le Col du Lurien et le vallon de Saoubiste plutôt que par le Col d'Arrious et Caillou de Soques et a aussi forcément pris pour descendre du Col Long de Magnabaigt le sentier direct sur Gabas, actuellement impraticable, plutôt que faire le crochet par le lac de Bious-Artigues, qui n'existait pas encore d'ailleurs (barrage achevé en 1957).


Je remercie comme pour chacun de mes périples l'application iPhiGéNie, sans laquelle l'orientation par nuit noire et parmi les bancs de brouillard aurait été impossible dans le vallon du Capéran de Ger où je n'avais pas mis les pieds en été depuis 30 ans. Côté logistique, ça a été assez simple. J'ai pris de quoi être autonome en vivre de course (pain de seigle, fromage de brebis, mélange noix de cajou-amandes-gingembre, pâtes d'amande, biscuits) du départ jusqu'à Louvie Juzon où j'ai fait une pause de 30 minutes chez Martin le fiston et Francine sa maman qui habitent à côté de la route, pour me doucher, me masser un peu les cuisses aux huiles essentielles arnica-gaulthérie, me changer et me ravitailler pour la fin. Pour l'eau, j'ai pu faire le plein régulièrement, aux cabanes de Soussouéou, d'Arrious, de la Glère, de Magnabaigt puis à la fontaine sur la place de Laruns.


Je présente mes excuses pour ma présence en bordure de chaussée aux automobilistes pressés entre Gan et la vallée d'Ossau, serrant à la courbe en me frôlant, chacun arc-boutés sur son volant, le regard exorbité, collé à la voiture précédente afin d'essayer de la dépasser pour se retrouver trois mètres devant au feu rouge de Sévignacq.

J'ai fait un bout de vidéo à chaque passage caractéristique, le résultat est complètement nul (mon téléphone fabriqué par une firme ayant l'obsolescence programmée comme modèle économique enregistre les sons seulement quand il a envie) mais ça laissera quand même une trace.



Arrivée place Royale à Pau

J'ai bien dormi ensuite





jeudi 16 juillet 2020

Et une et deux et trois et quatre pointes

Super journée à l'Ossau dans la traversée des Quatre Pointes avec la famille Naegelen ; bravo Axelle, merci Fabien et vice-versa.