samedi 19 octobre 2019

Sacré Khazali

Grande et bien rigole journée au Khazali, une montagne de Wadi Rum que j'aime de plus en plus tant les vues y sont différentes et l'ambiance particulière, véritable sentinelle des déserts. Escalade de "Purple Haze", très chouette voie, puis, comme nous avions du temps, sortie au sommet par la voie bédouine Ali, puis, comme nous avions encore du temps mais plus trop quand même car nous étions partis tard afin de grimper à l'ombre, j'ai trouvé opportun de rentrer par Khazali Canyon afin d'agrémenter la visite. Fastoche, je l'avais descendu quelques jours avant avec Isabelle et Julien, par conditions sèches, c'est ainsi qu'il se pratique en temps normal. Sauf qu'entre temps il y a eu un gros orage (que j'avais pris sur la tête en pleine paroi, j'aurais quand même pu me douter de quelque chose). Le doute s'immisça lorsqu'au premier rappel notre corde se posa dans une flaque sableuse abjecte. Mince, nous allions tremper et encore ensabler la corde... En fait ça s'est fini à la nage pour de vrai, sans avoir pied dans des biefs d'eau stagnante, avec des manoeuvres de corde stratégiques pour ne pas mettre l'électronique à l'eau et avec comme petit challenge supplémentaire, Serge qui ne sait pas nager (mais qui n'a peur de rien) ! Des durs à cuire je vous dis ces Jean Pierre Abadie et Serge Brac, heureusement je le savais déjà








Aucun commentaire:

Publier un commentaire