dimanche 21 juillet 2024

Stage "Devenir autonome en alpinisme estival"

Un stage dédié à l’acquisition de l'autonomie, qui aura lieu les 5 et 6 octobre prochains et pour lequel il reste 3 places si ça vous intéresse. Toutes les infos ici. Contact : 06 07 02 22 58 ou par mail.

 

jeudi 13 juin 2024

Stage d'application ENSA

Pour une semaine annoncée pas terrible concernant le météo, on s'en est pas trop mal tiré avec Enzo, Hugo et Benoît, en stage aspirant-guide 3 et leurs élèves "cobayes" Nicolas, Éric et Antoine. Arête Freshfield à la Tour Ronde, Dent du Géant et Petit Capucin. Bravo tout le monde !








vendredi 7 juin 2024

C'est reparti

J'ai retrouvé avec plaisir les stages de formation de guides et les belles montagnes du massif du mont Blanc, cette année particulièrement enneigé, pourvu que ça dure...



lundi 22 avril 2024

Mois de mai au Pérou

Une blessure à un doigt, qui nécessite un peu de patience avant de retrouver les parois, m'a libéré du temps que j'ai décidé de mettre à profit jusqu'au 22 mai pour visiter les cordillères du Pérou en vélo. Je peux encore tenir un guidon, pédaler et à peu près freiner, ce qui devrait suffire à mon bonheur. Je mettrai quelques photos et vidéos sur le blog dédié disponible en suivant ce lien. A bientôt et bon début de printemps.



samedi 13 avril 2024

Raid à ski en Haute Maurienne

J'ai toujours le même et immense plaisir à faire notre semaine annuelle de ski de rando avec la bonne et joyeuse équipe du club Pyrénéa Sport de Pau. Merci à tous. Cette année, nous étions autour (et accessoirement sur) l'Albaron, avec Florian Lahargue en binôme pour guider. Vivement l'an prochain !







lundi 25 mars 2024

Nouveau topo Vallée d'Ossau

Luis Alfonso vient de sortir la version 2024 de son topo de la vallée d'Ossau. On peut notamment le trouver aux Éditions Gypaète à Pau.

samedi 23 mars 2024

CESSEZ LE FEU

« 100 sommets pour Gaza »

Une mobilisation bien dérisoire face à l’horreur.

L’horreur, ce sont les actions terroristes du 7 octobre 2023 en Israël, plongeant dans le deuil
tout un pays au travers d'actions ignobles et condamnables sans discussion.
L’horreur, c’est aussi, depuis des mois maintenant, la réponse du gouvernement israélien qui massacre chaque jour des civils, des femmes, des enfants, beaucoup d’enfants, tout en piétinant le droit international humanitaire.

Je n’ai pas dit « Israël », ni « les israéliens » et encore moins « les juifs ». J’ai bien dit « le gouvernement israélien ». Un gouvernement fasciste qui se définit lui-même ainsi puisqu’il a parlé dans ses déclarations officielles « d’animaux humains » pour nommer une population tout entière.

CESSEZ LE FEU. La famine comme arme de guerre. Les assassinats méthodiques des journalistes palestiniens afin d'invisibiliser le carnage. Un blocus de tout, destiné à laisser les gens mourir dans d'horribles souffrances. Des bombardements de camps de réfugiés. De rares hôpitaux encore débout totalement démunis de moyens. Préparation glaçante ces jours-ci d’une offensive sur Rafah, ville où le gouvernement israélien a pourtant demandé aux civils d’aller se masser depuis le début des représailles afin de se protéger. Un génocide en cours. Ce n’est pas moi qui le dit, c’est la Cour Internationale de Justice, plus haute juridiction de l’ONU, qui demande des comptes au gouvernement israélien. Institution pas spécialement réputée pour être un ramassis de dangereux islamo-gauchistes, terme consacré en France pour définir toute opposition au prêt à penser qui nous est asséné à longueurs de journées.


CESSEZ LE FEU. Personnellement, le sort de Gaza, mais aussi de la Cisjordanie où les colons s’en donnent à cœur joie dans ce contexte d’open bar de l’abject, ça me réveille la nuit et m’empêche de respirer la journée. C'est pour ça que j'en parle ici. Sûrement parce que j’ai des amis au Moyen-Orient et que j’aime les gens que j'y ai rencontré au cours de mes différents voyages. Je pense sans cesse à ces enfants mutilés qu’on ne peut même pas soigner et qui appellent désespérément leurs pères, leurs mères, leurs frères, leurs sœurs enfouis sous les décombres ou découpés en morceaux par les obus. C’est quoi l’avenir pour ceux qui survivront ? Ce sera quoi leur projet de vie ? L’empathie, la résilience, le pardon ?

CESSEZ LE FEU. Je dénonce notre gouvernement ainsi que les pays occidentaux qui continuent à vendre les armes de ce massacre et de tant d’autres conflits dans le monde, en Afrique notamment. Le Canada, les Pays-Bas, le Japon, l'Espagne et la Belgique ont interrompu ces ventes au gouvernement israélien. Enfin, c'est ce qu'ils déclarent en tout cas, reste à vérifier la mise en application. Au moins, ça semble possible de le dire et on ne peut pas taxer ces états d'être dirigés par d'horribles antisémites ou des doux rêveurs. Les guerres restent un business juteux, particulièrement pour notre douce France, second pays exportateur d'armes dans le monde après les États-Unis.

CESSEZ LE FEU. Cynisme absolu, l'Occident parachute à présent quelques colis de nourriture, pendant qu'il continue d'armer le gouvernement israélien. Au moins, médiatiquement, ça se voit et ça permet de faire oublier les centaines de camions remplis de vivres qui sont bloqués depuis des mois à la frontière égyptienne sur ordre du gouvernement israélien.

CESSEZ LE FEU. Je me suis bien demandé ce que j’allais foutre là-haut un matin pour prendre une photo d’un drapeau tout triste, participer ainsi à cette modeste action lancée par un gars sur un groupe WhatsApp et qui a fait boule de neige pendant une semaine un peu partout en France, début mars. Moi qui déteste les drapeaux, synonymes dans mon inconscient de tous les nationalismes et vœux belliqueux de domination. La Palestine a
d’ailleurs un drapeau alors qu’elle n’est même pas un état. Elle n’a jamais été un état, elle a toujours été... rien. Brève histoire de la question de la Palestine, à voir sur le site des Nations Unies.

CESSEZ LE FEU. S’il y a une petite chance que ces images de soutien parviennent à des civils de Gaza et de Cisjordanie et que ça réchauffe quelques cœurs un bref instant, ce sera déjà beaucoup.

Merci à Alpine Mag de s'être exposé en parlant de cette petite action.

Revue de presse d'autres médias : France 3 Auvergne Rhône Alpes, La Provence Ubaye, BFM Ubaye, Dauphiné Libéré Haute Savoie, Zoom d’Ici Mezenc, France Bleu Pays de Savoie, Le Télégramme Bretagne, Dauphiné Libéré Hautes Alpes, Médiacoop, Montagnes Magazine




mercredi 20 mars 2024

Rajoutons-en

"Des poussières désertiques venant du Sahara dégradent la qualité de l'air dans les Pyrénées-Atlantiques : un épisode de pollution est prévu aujourd'hui pour les particules grossières PM10. Par conséquent des indices ATMO "mauvais" et "dégradés" sont prévus. De plus, des feux pastoraux sont potentiellement prévus ou en cours dans les Pyrénées-Atlantiques. L'indice ATMO n'est donc pas toujours représentatif sur certaines communes directement sous l'influence de leurs fumées". Sources ATMO à consulter ici.

Cet air dégradé ne semble pas suffisant
à la Préfecture des Pyrénées Atlantiques pour s'inquiéter de la santé des citoyens, puisqu'elle n'interdit pas temporairement les incendies en montagne, dont certains particulièrement utiles, en forêt ou espaces jamais pâturés, comme sur la photo ci-dessous prise ce jour (Bielle - Bilhères). Incendies dont les fumées nocives s'ajoutent à un air déjà saturé de pollution. Les asthmatiques et personnes souffrant de problèmes respiratoires remercient M. le Préfet.

mardi 19 mars 2024

Le tour du propriétaire

Belle journée aujourd'hui avec Vincent sur le haut de Gourette où nous avons suivi sur son fil le fer à cheval constitué par l'arête sud du Pène Médaa, les crêtes d'Arre Sourins et de la Pène Blanque, l'arête est de l'Amoulat, la Pyramide et enfin l'arête sud du Rognon de Ger.