samedi 26 novembre 2022

vendredi 18 novembre 2022

Les voies de la Muraille de Pombie

Cet automne, j'ai actualisé et relooké mon poster faisant figurer les itinéraires d’escalade de la Muraille de Pombie ainsi que du Doigt et de la Main de Pombie. On y trouve toutes les voies ouvertes à ce jour. Peut-être une idée pour un cadeau de Noël ? 

Le poster, en format 67X50 cm est en vente au prix de 65 €, accompagné de deux vues détaillées en format A4 des parties gauche et droite de la Muraille. Il sera envoyé directement chez vous.

On peut me le commander en suivant la procédure indiquée sur la page dédiée de mon site

Poster en 67X50 cm 
 
Vues des parties gauche et droite de la Muraille, chacune en format A4



lundi 14 novembre 2022

Retour de Wadi Rum

Le pèlerinage annuel à Wadi Rum vient de se clore pour 2022. Une grosse semaine de belles escalades avec Kaoli, mention spéciale pour Vanishing Pilar jusqu'au sommet du Kharazeh et descente par l'autre versant, sûrement la plus belle chose que j'ai fait là-bas dans le style "montagne". Puis je n'avais aucune envie de rentrer et j'ai prolongé le séjour pour rester avec d'autres pyrénéens et les joyeuses bandes qui débarquaient ou repartaient de chez Atayek au fil des jours. Ça m'a donné l'occasion d'enfin "faire la Guerre Sainte" avec Carlos et Julien puis avec ce dernier l'incroyable "bédouinerie" consistant à traverser dans la journée le Jebel Rum du sud au nord, 28 km d'errance hors du temps dans ce labyrinthe géant parmi canyons et dômes sans fin. Grosse banane au retour. Avec Christian et Kaoli, on a aussi ouvert "Hallali à Shelaali", un dièdre bien typé local et aussi beaucoup de murs qui donnent matière à réflexion... il a fallu se réveiller ! Julien a pu voler du Jebel Rum, du Khazali et du Nassrani Nord en gérant les accrocs générés par chaque tentative d'envol tant le rocher est abrasif. Les photos sur mon site



Décollage de Julien au Khazali

Décollage de Julien au Nassrani

 Traversée Sud Nord du Jebel Rum
 
Deux prises taillées au milieu d'une immensité

samedi 12 novembre 2022

Aventures au Chili

Petit coup de pouce à un ami pour la sortie de son livre-récit sur des ascensions en solitaires de volcans de l'Atacama...

lundi 17 octobre 2022

Face Est de la Grande Aiguille d'Ansabère

Quelle journée à Ansabère pour finir ce qui m'a semblé être un marathon d'escalades en parois ces deux dernières semaines. Un air de vacances flotte dans l'air. Gilbert lui rentre à Paris. Depuis Edelweiss et la Face Est du Doigt de Pombie, il a été faire des grosses sorties spéléo dans le Couserans et hier soir après l'Udapet, il se tâtait, et moi aussi, pour Ansabère. Une petite soirée chez François, à Lescun, quatres conneries plus tard, on met le réveil, il est infatigable ce type. On avait déjà fait le Spigolo et le Dièdre Nord-Est ensemble et il lui manquait la Face Est de la Grande Aiguille. Ouais ouais, je sais comment ça fait, ça, pas fastoche à supporter. J'ai eu l'impression de passer la journée suspendus à la proue d'un navire avec des rafales comme en mer, mais pas trop fortes, on est pas marins non plus. Le relais au pied de la dernière longueur est "vista panoràmica". On a trouvé ça raide oui. Quelle audace encore ces ouvreurs en 1957, Patrice De Bellefon, Raymond Despiau, Claude Dufourmantelle et Jean Ravier toujours dans les bons coups. Moi j'aurais pas fait le malin, l'issue devait paraître bien incertaine. Aujourd'hui on a trouvé qu'on pouvait classer le pierrier d'approche en hors-catégorie, le socle vertigineux bien qu'intérieur tant ces parois à gauche impressionnent et après, il a fallu s'appliquer. C'était bien plus dur qu'en 1989 pour moi, les parois ont du se pencher avec le réchauffement climatique. On a eu un lever de soleil de dingue et on est rentré en marchant dans les feuilles, c'était magnifique. L'an prochain on fête les 50 ans d'alpinisme de Gilbert, il va falloir que je m'entraîne. Plus de photos en cliquant ici







samedi 15 octobre 2022

Udapet

Il est joli à se faire oui ce Flamenco des Ours et il y faisait bon danser avec les prises. On joue les prolongations automnales avec Gilbert.





vendredi 14 octobre 2022

El Tobazo

Tiens ! Le Tobazo. Je n'en connaissais que la caserne militaire un peu anachronique du temps où on l'apercevait furtivement en passant le Somport lorsqu'on rentrait d'Espagne et que le tunnel n'existait pas. Merci Alexandre de m'avoir soumis cette idée, elle est surprenante cette paroi en gradins. On a fait "La Cloche" : du joli rocher et un bon Chocolate - Churros à Canfranc Estación


jeudi 13 octobre 2022

Passagers du Vent

Je vais pas souvent à La Mature, je sais pas trop pourquoi, mais à chaque fois j'adore et me dis que quand, comme Christian Ravier, tu as commencé à grimper là-bas, t'es posé sur les pieds pour la vie. Une voie au joli nom comme l'est son escalade aujourd'hui avec Alexandre, les Passagers du Vent.





mercredi 12 octobre 2022

Topo d'Edelweiss à Ordesa

J'ai fait un petit topo de la voie Edelweiss au Pilar del Cotatuero suite à une ascension si ça peut intéresser la collectivité. On le trouve en cluquant ici


On est bien là-haut

Encore une petite soirée tranquille à Pombie pour grimper ce matin la voie des Surplombs, sortie par la Super Jolly, avec Patrick. Du soleil, des volutes nuageuses et une paroi pour nous seuls.




lundi 10 octobre 2022

Sud-Est Classique automnale

Comme Anthony grimpait plus vite que son ombre et qu'il ne faisait pas non plus hyper chaud, on a pas mis bien longtemps ce matin dans la sud-est classique à l'Ossau. On s'est aussi régalé de la tranquillité automnale par là-haut.








dimanche 9 octobre 2022

Pène Sarrière

Sûrement la dernière Taillante pour cette année, avec Eli, Joël, Mathieu et Fred, qui ont mené la course avec brio lors de ce stage d'initiation à l'autonomie en alpinisme.




vendredi 7 octobre 2022

Face Est du Doigt de Pombie

Une petite face est du Doigt de Pombie après une bonne soirée à Pombie pour récupérer d'Edelweiss avec Gilbert qui s'est frisé toute la matinée. La montagne était toute calme, le silence frappant, quel contraste avec l'été, il manquait presque le kong klong des blocs qui s'animent sous les pas des randonneurs. La veille je suis monté en vélo à Anéou, j'adore partir travailler en vélo, j'ai l'impression de faire comme les grimpeurs des Dolomites au début du siècle dernier, je me la pète. Gilbert a récupéré cette semaine tous ses points sur son permis d'étourderies, je sens qu'il révise tout bien avant de venir maintenant. La dernière fois on avait fait tomber la corde depuis le sommet du Puro. Hier soir on a reparlé d'un sac de nouilles au Spigolo d'Ansabère et d'une vidéo que j'avais fait, je la remets pour rigoler, manquait que la bolognaise. 







jeudi 6 octobre 2022

Ordesa, voie Edelweiss au pilar del Cotatuero

Gilbert et moi commençons à former une vielle cordée, au sens propre comme au figuré. À 63 ans, il reste motivé comme un lion et continue, à l'approche de sa cinquantième année d'alpinisme, à collectionner les parois et grandes classiques car aucune ne doit manquer. Pour ça, nous nous sommes bien trouvés. En plus, il a du goût ! Si j'ai, souvent, déjà fait les voies qu'il souhaite gravir, c'est aussi l'occasion pour moi de revisiter de vieux souvenirs une ou deux décennies plus tard, voire même trois. Comme pour Edelweiss à Ordesa, véritable bijou ouvert par Jesus Gálvez, que j'avais gravie une fois en 1999. On trouve plus de photos sur mon site en cliquant ici
 


 

lundi 26 septembre 2022

Jean Ravier

Jean Ravier est parti vendredi à l’âge de 88 ans et le temps s’est un peu suspendu. Peut-être les parois pyrénéennes se sont-elles mises à l’ombre depuis pour cacher leur tristesse ? Peut-être pleurent t’elles discrètement à la faveur d’un nuage lourd de menaces ? Je préfère penser qu’elles sourient fièrement lorsqu’un rayon de soleil épars vient les enflammer, en souvenir de cette cordée espiègle et décalée, celle de Jean et Pierre, mais aussi de leurs nombreux amis, qu’ils n’hésitaient pas à embarquer dans leurs aventures verticales et rocambolesques. Merci Jean.




dimanche 25 septembre 2022

Face nord de l'Ossau

Vendredi par une belle journée automnale, nous étions à la face nord de l'Ossau par la vire de l'Embarradère avec Joël



jeudi 22 septembre 2022

Au Quayrat

Patrick a eu la bonne idée de me proposer d'aller grimper dans le Luchonnais où je n'avais plus été depuis fort longtemps. Concernant cette voie Ravier au Quayrat en l'occurence, je l'avais gravie une fois il y a 23 ans déjà. Une belle journée d'automne avec une petite soirée sympa au refuge d'Espingo. Qu'on est bien dans les Pyrénées ! Un grand merci à Sergio Marco qui m'a fourni une bonne photo de la face pour faire le topo ci-dessous